Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/01/2017

Les sentiers de l'absurde

J'ai visionné "Les sentiers de la gloire" hier. Un classique de Stanley Kubrick, avec un Kirk Douglas pas encore centenaire mais ô combien excellent dans son rôle.

Comme je l'ai déjà dit, en écrivant "Le ruisseau rouge", j'ai été impressionné par l'absurdité de ce que l'on a coutume d'appeler la Grande Guerre.

Dans ce film l'absurdité est portée à son comble. Des hommes tirés au sort, sont fusillés pour "un manque de combativité", et l'on va même jusqu'à fusiller un blessé ligoté à son brancard.

Pendant ce temps, planqués à l'arrière, les officiers croulant sous le cynisme le plus abject, s'amusent, dansent rient...

Des sentiers de l'ignominie pour une guerre sans gloire.

À voir et revoir :

Écrire un commentaire