Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/08/2020

Des pas dans la nuit

Ambiance nocturne et moite sur un tempo blues. Le blues, une passion depuis si longtemps, quasiment un sacerdoce.

Soutien tabla par Régine VAST.

En complément

de mon post d'hier :

music.png

Merci au ou à la photographe. Tout à fait d'accord ! 

 

 

 

03/08/2020

Des news d'août

Depuis un moment je mets surtout des chansons en ligne. Chanter c'est en quelque sorte respirer, et on en bien besoin depuis quelques mois.

J'ai repris les dédicaces avec Odile Guilheméry dont le premier roman est sorti en plein confinement car il fallait bien le sortir un jour. Un salon et 2 dédicaces en librairie depuis le 12 juillet. Que dire ? La dédicace c'est par définition le contact, humain bien sûr. Alors, avec un masque sur la figure, plus d'expression du visage, plus rien ou presque ne passe. Puis, il y a ce qui est assené, matraqué depuis des mois : gestes barrières, distanciation sociale ou physique (selon les matraqueurs)... des termes, des appellations d'une novlangue aliénante qui me hérissent. J'avais cru naïvement qu'on allait nous lâcher avec juillet et le soleil bienfaisant. J'avais pensé toujours naïvement qu'ensuite tout s'apaiserait naturellement. C'était sans compter sur l'offensive des morbido-catastrophistes de tout poil qui étaient prêts à repartir pour une croisade alarmiste de 2ème vague, d'épidémie quasiment éternelle...

Personnellement je boycotte toutes les infos depuis trois semaines : TV, radio, journaux... Plus aucune déclaration des anges de l'apocalypse covidienne ne peut m'atteindre.

Je patiente, encore et toujours, et en attendant, je vais continuer de chanter.

Faites comme moi, ça fait du bien.

30/07/2020

Les Manouches des Allées

C'était dans les années 60, une famille de Manouches venait camper dans mon quartier. Une roulotte, un vieux bus, c'était la poésie du voyage, les rêves d'autres vies. En souvenir et en hommage, même si le quartier des Allées a changé de nom depuis. 

21/07/2020

Jo le garde-barrière

Encore un personnage mythique, du moins pour moi, celui du garde-barrière. Encore une chanson nostalgique, en tout cas comme j'aime tant en écrire. Le garde-barrière, cet emploi se déclinait aussi au féminin, mais par cette chanson je tiens à rendre hommage à un collègue de boulot hélas disparu prématurément, qui avait été un temps garde-barrière. Une fonction ô combien importante jadis.  Le, ou la garde-barrière, ne devait pas s'emmêlait dans les horaires, sinon ça pouvait être le drame. Mais mon garde-barrière, quoique scrupuleux et irréprochable, avait l'imaginaire développé et rien qu'en regardant passer les trains, il pouvait partir loin, très loin même. Ambiance. La prise finale de la vidéo nous éloigne du monde ferroviaire, puisqu'il s'agit de mon chat Yoko en pleine sieste. C'est pour le fun, bien sûr.

08/07/2020

Autant en emporte le temps

 

autant.jpg

J'ai écrit 2 textes à partir de photos de Marc Bailly, notamment "La réprouvée", nouvelle parue chez Évidence éditions. J'avais dans mes fichiers cette photo de Régine VAST représentant un van rouillé. Je l'avais publiée il y a pas mal de temps sur Facebook avec le titre "Autant en emporte le temps".

Il ne me restait plus qu'à en faire une chanson, ce qui est fait :