Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/05/2017

Concurrence

Les politiques ont-il décidé d'avoir la peau des romanciers ? On pourrait le penser compte tenu des différents feuilletons, des véritables thrillers auxquels ils donnent droit depuis au moins le mois de janvier. C'est que les bougres ont le sens de l'intrigue, des rebondissements, du suspense en général. Sont-ils réellement aux manettes ou s'offrent-ils des ghost writers, (des nègres comme on dit si vilainement en français) ? À voir... En tout cas, il est certain que la concurrence existe, leur public grossissant à vue d'œil. On en vient (côté romanciers), à souhaiter la fin de ces interminables élections, afin que le lecteur lambda, qui en sera enfin revenu de la réalité, ait envie de replonger dans la fiction.

Écrire un commentaire